Aller au contenu principal

J’ai failli te dire que je t’aime-Frederico Moccia

28 février 2011

Ahem… Entre mon anniv, les préparatifs, la fête, j’ai ENFIN fini J’ai failli te dire que je t’aime de Frederico Moccia. On peut faire un cocofrederico pour moi car il m’a fallu 1 bon mois pour lire les quelques 762 pages de l’ouvrage!

J’avais choisi ce livre car la couverture me faisait penser aux vacances sur la plage, doux présage pour cet hiver bien pluvieux: je me voyais déjà en pleine séance de bronzing, la capeline sur la tête écoutant le clapotis des vagues… euh, oui je m’égare. Bon alors l’histoire???

La rencontre entre Alessandro et Nikki se fait par un accident sous le doux soleil de Rome: elle venait de démolir sa Mercedes avec son scooter, elle l’exaspéra!

Nikki passe son bac. Elle fait partie d’un groupe soudé de quatre filles: Olly, Nikki, Diletta, Erica. Les ONDES comme elles se surnomment. Olly est une fille plus que libérée. Erica est plus sérieuse et vit une histoire avec un ado de son âge. Diletta est la réveuse et attend le prince charmant.Quant à Nikki, elle attend l’homme de sa vie.

Alessandro est le chef d’une équipe de publicitaire. Il est brillant mais ses idées tendent à devenir conventionnelles, on lui reproche de manquer de créativité. De plus, il vient de se faire plaquer par sa future épouse Elena. Il en souffre beaucoup et reste très amoureux d’elle. Elle est partie en laissant un petit mot et surtout ne donnant aucune nouvelle à Alex qui ment sur sa rupture à sa famille et à ses amis.

Quand Nikki se retrouve sur le pare-brise d’Alex, elle sait: c’est l’homme de sa vie!  Alex, lui, ne le sait pas encore. Il réfléchit moins vite que Nikki. Mais il le comprend le lendemain, après avoir passé l’après-midi entière avec elle. Et il en devient un peu plus certain à chaque fois que Nikki l’appelle pour passer un moment avec lui. La différence d’âge le perturbe tout de même. De plus, leur bande respective est plus que réticente au couple: l’une  surnomme Nikki « jeunette au cul d’enfer » et l’autre pense qu’Alex n’est qu’un vieux au portefeuille alléchant. 

Il a 37 ans. Nikki 17. Aie aie aie les ennuis commencent…

Outre la fraicheur de Nikki et la retenue d’Alex, on a là un bel ouvrage sur les choix que l’on fait tout au long de sa vie. Qui sommes-nous? et pourquoi? J’ai aussi retenue un petit passage car l’amour( vous l’aurez compris) est central dans cet ouvrage.

« Et elle se laisse porter, douce et un peu effrayée, mais heureuse d’être là, d’avoir acceptée ce voyage qu’ils sont sur le point de faire ensemble. Sans partir. Sans bagages. Sans cartes ni plans. Parce que, en amour, les routes et les paysages sont une découverte continue. parce que personne ne te les enseigne. Ou eput-être que si. C’est sa respiration qui te guide. Il te dit où tourner. Ou ralentir. Où t’arrêter… »

Bonne lecture.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 28 février 2011 17 h 56 min

    Ca donne bien envie. Dois-je me laisser tenter par l’optimisme de ta chronique ou craindre tout de meme la fin « lacrymalement chargée »?

    • 1 mars 2011 12 h 38 min

      Justement c’est ce meme doute qui m’a poussée à lire le livre. Je te conseille vivement de le lire rien que pour ce suspens. Bonne lecture Tam-Tam!

  2. 24 avril 2011 21 h 27 min

    37 ans, 17 ans… ça m’intrigue, en fait… Je n’avais pas réalisé que ce roman était si long!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :